Varions autant que faire se peut nos veillées. Il n’y a pas que la veillée jeux et chants assis en cercle autour du feu ! Pour mettre en place l’un ou l’autre type, cela dépend d'abord des envies et de l’état de forme du groupe. 

Organiser la veillée

Le rythme que l’animateur insuffle à la veillée est déterminant pour l’ambiance qui y règne. Il s’agit d’enchaîner rapidement les différentes séquences de chants, jeux et autres en veillant à ce que l’ambiance “monte” progressivement pour atteindre son apogée à mi-durée avant de “redescendre” progressivement.

Il vaut mieux une bonne veillée rythmée de 3/4h qu’une soirée décousue de deux heures !

Rien n’empêche de prévoir une deuxième partie de soirée plus calme, après la veillée proprement dite, pour permettre aux esprits échauffés de se préparer pour la nuit (discussion autour du feu, contes…).

Quelques conseils pratiques pour permettre à tous de vivre ce moment dans de bonnes conditions matérielles :

  • Une place avec une bonne visibilité pour chacun, chacun doit voir ce qui se vit et être dans l’ambiance. Pas toujours en cercle, on peut varier. Pourquoi ne pas prévoir des petits bancs à construire en début de camp, des grosses pierres, des rondins pour s’asseoir ? Pour ceux qui n’aiment pas avoir le derrière mouillé pendant la veillée, pourquoi ne pas emporter un coussin ou une bâche en plastique ?
  • La température baisse en fin de journée : un petit lainage, une couverture pour certains soirs.
  • Le feu peut parfois “cracher” des braises, maintenir donc une distance de sécurité pour contrer cela.
  • A proximité du lieu de veillée, laisser un seau de sable, d’eau et une couverture humide. Au cas où…
  • Un petit quelque chose à boire et à grignoter, pour se faire plaisir ?

Nous sommes bien d’accord pour dire que la veillée se situe en fin de journée. On sera attentifs à ce qu’elle ne s’éternise pas à outrance. Tes scouts ont déjà une folle et grande journée d’animation à leur actif. Une moyenne d’une heure max ? Ne pas la placer trop tard non plus dans la soirée. Il ne doit pas obligatoirement faire noir pour lancer une veillée. C’est une question de ressenti… 

La journée se conclut doucement pour les scouts… Il est temps de se mettre au lit. Tout de suite après ? Non, pas obligatoirement. Cela dépend aussi du type de veillée. Elle peut avoir été calme ou remuante, du moment que chacun puisse aller dormir l’esprit tranquille. 

Si une veillée est très excitante, prévoir une activité pour se calmer, ne fut-ce qu’un moment de discussion, et proposer à chacun d’aller dormir quand il le sent. Cela correspond mieux au cycle de sommeil de chacun et évite les chambards sous la tente ou dans le dortoir.

Des idées de veillées

Elle se base sur la créativité et… l’expression des scouts et des animateurs. Elle peut se vivre en cogestion, c’est-à-dire animée par les scouts eux-mêmes, par les animateurs, par les scouts et les animateurs, ou encore par un intervenant extérieur (un conteur, un magicien, un jongleur...). 

C’est dans ce type de veillées que l’on retrouve tous les spectacles. Par exemple, le théâtre, les contes et histoires, des jeux d’improvisation, des jeux de rôles, des danses folk, le spectacle de play-back, de sketches ou d’imitations, le spectacle de marionnettes, la musique, la magie , des ombres chinoises, des numéros de cirque.

La veillée jeux est également un grand classique de nos veillées ! Concrètement, on pense aussi aux kermesses, fancy-fair, soirées casino, etc. Tes sources d’inspiration peuvent venir de jeux télévisés mêlant l’action et la réflexion mais aussi de jeux de société. 

Ce sera une animation plus calme. On peut faire vivre aux scouts une animation spirituelle  mais aussi proposer des rencontres avec des personnes qui pourraient témoigner sur une expérience de leur vie.

Quelques exemples à adapter à l’âge des scouts :

  • un ami ayant beaucoup voyagé
  • une personne engagée dans l’humanitaire
  • un éducateur s’occupant de jeunes en difficulté
  • un artiste (dessinateur, sculpteur…)
  • un forestier
  • des gens du village qui accueillent le camp… 

Ces rencontres ne doivent pas être spécialement statiques, tous en rond autour du témoin. Elles peuvent par exemple se faire sous forme de grand jeu dans le village ou d’une projection d’un documentaire. Et pourquoi pas l'accompagner d’un moment où les scouts pourront “faire” quelque chose.

Il y en a au moins une dans chaque camp. Pour accueillir quelqu’un dans la section ou fêter un départ, une totémisation, une qualification, le Message au peuple libre ou les Promesses.

On profite souvent de la magie de la nuit et du feu de camp pour la vivre. Le petit matin et le lever du soleil peuvent être tout aussi magiques !

Son nom l’indique, c’est une soirée où l’on fait la fête. Les petits plats dans les grands, grand repas, boum, etc. Ce type de soirée peut se combiner avec une autre : par exemple une kermesse paysanne avec un repas typique. Une soirée fiesta est également une soirée où l’on se fait plaisir (soirée télévision ou ciné, soirée BD, karaoké, etc.).

Le sommeil des voisins

Près des habitations, le calme est de rigueur le soir venu. Les activités bruyantes se feront plus loin. Ou alors, les voisins sont invités pour la veillée !