Le scoutisme est un mouvement d'éducation dans la société d'aujourd'hui. Le scoutisme a un projet sur l'Homme basé sur des valeurs. Il souhaite contribuer au développement d'une personne qui soit, entre autres, autonome, libre, consciente et critique. La consommation de substances altérant la relation à soi et à l'autre ne concourt pas à un telprojet.

En tant que mouvement d'éducation de jeunes, nous voulons aborder et affronter la question des consommations dans le cadre de notre mission fondamentale : aider à grandir.

Par ailleurs, la Loi scoute, expression des valeurs du mouvement, affirme dans son article 10 que « Le scout respecte son corps et développe son esprit ». Nous invitons chaque scout, quels que soient son âge et sa fonction, à s’interroger sur son rapport aux substances psychotropes.

En tant que mouvement éducatif, nous voulons participer à la lutte contre la banalisation de l’utilisation de produits dangereux pour tous. Le développement du jeune s'accompagne souvent d'essais et d'erreurs, que nous nous devons de gérer comme tels. Lorsque notre mouvement rencontre des problèmes de consommation, nous faisons le choix de les affronter sans nous séparer d'emblée de l'animateur ou du scout concerné, même s’il faudra peut-être finalement s’y résoudre.

La consommation de produits psychotropes n’est pas autorisée dans nos sections.
Toutefois, nous faisons le constat que la société belge a adopté de longue date l’alcool comme drogue sociale, autorisée par la loi belge à partir d’un certain âge, malgré les risques élevés pour la santé et la dépendance forte qui peut se développer. Dans ce cadre, le développement d’un Homme autonome et libre, conscient et critique ne peut faire l’économie d’une certaine éducation à l’alcool.

Le terme “psychotrope” désigne les produits qui, une fois consommés, provoquent, immédiatement ou de manière différée, une altération de l’état de conscience qui agit sur le système nerveux central et sur les sensations, et dont l’usage abusif occasionne des désagréments (ou des dommages) à l’individu et à la société.

Le cannabis, l’alcool, certains médicaments, l’extasy, etc. sont des produits psychotropes.

En Belgique, la consommation, la détention, la vente, la culture, etc. de produits psychotropes autres que l’alcool sont interdites (sauf dans un contexte médical et thérapeutique).

En savoir plus sur le cannabis.

Si tu es confronté à des problèmes d’alcool dans ta section et que tu as besoin d’aide, n’hésite pas à faire appel à ton équipe fédérale pour te soutenir.

Tu es membre d’une équipe d’unité ?
Tu es animateur Éclaireurs ou Pionniers ?