Le coffre à trésors, c’est une grosse boîte personnelle, une caisse en carton que le baladin décore à sa façon.

Chacun y conserve précieusement toutes les petites choses auxquelles il tient. Ce sont les traces visibles de ses découvertes.

Cette boîte, c’est son territoire. C’est lui qui l’a fabriquée ou décorée, qui décide ce qu’il va y
mettre et ce qu’il veut bien en montrer.

Construire le sentiment de sécurité affective

Avoir un objet à soi, tel que le coffre à trésors, pendant les réunions ou lors du camp, aide le baladin à se sentir en sécurité. Ce qu’il ou elle met dans son coffre est important pour lui, et savoir qu’on le respecte est un signe de reconnaissance.

Avoir un espace dont il est responsable permet à l’enfant de prendre confiance et de se sentir en sécurité affective. Il se sent estimé.

Prendre confiance

Le baladin choisit librement ce qu’il ou elle met dans son coffre à trésors. Chacun s’engage à respecter les coffres des autres : on n'ouvre pas un coffre sans l'autorisation
de son propriétaire, on manipule les coffres avec précaution pour ne pas les abîmer, etc.

Grâce aux règles établies ensemble, le baladin fait confiance aux autres et les autres lui font confiance.

Chaque baladin décide de ce qu’il va mettre dans son coffre à trésors.

  • Des souvenirs d’activités : la recette du cake aux pommes, un bout de la corde qui retenait la princesse prisonnière, le plan pour le trésor d’Adalbert Kourkof, les vies qu’il a gagnées pendant le dernier jeu, etc.
  • Des petits trésors qu’il a trouvés dans la nature : un magnifique caillou, une plume, une coquille d’escargot, une pomme de pin, etc.
  • Ses propres réalisations : une photo du jardin japonais de l’équipe verte, le bracelet qu’il a fabriqué pendant les ateliers, etc.
  • Les petits cadeaux qu’il reçoit : des cartes d’anniversaire, un dessin réalisé par Thomas, etc.
  • Les traces des bivouacs qu’il a pu faire : un dessin, un bricolage, etc.
  • Les lettres que Maman et Papa envoient pendant le camp, la dent qu’il a perdue au week-end, etc.

Il est important de bien préciser ce qu’on ne peut pas mettre dans son coffre. Pour éviter les mauvaises surprises et les mauvaises odeurs, on ne peut pas mettre de nourriture, ni d’animaux (ni vivants, ni morts).

On ne pourra pas non plus y mettre du matériel d’animation qui appartient à tous comme la colle, les ciseaux, les crayons, etc.).

Raconte l'histoire du coffre à trésors à tes baladins

Craquelin et Ana décident de construire leurs coffres à trésors le jour où la pluie les oblige à rentrer tous leurs souvenirs de voyage à l’intérieur de la roulotte. Il n’y a plus moyen de faire un pas, la roulotte est pleine à craquer.

Craquelin n’a pas envie de jeter quoi que ce soit. Tous ces objets lui rappellent des moments très heureux.

Apprends la chanson du coffre à trésors à tes baladins

C’est le moment idéal pour apprendre aux baladins la chanson du coffre à trésors ; une autre manière de comprendre de quoi il s’agit. Tu peux la découvrir dans le Balablues (CD + chansonnier).

Dans mon coffre à trésors,
Moi, je mets ce que j’adore.
Dans mon coffre à trésors,
Ce que j’adore mais encore.
Mon caillou fétiche,
Une plume dorée,
La toute petite fiche,
Que j’avais gardée.