À la ribambelle, de 6 à 8 ans : "Je prends confiance".

À l’âge des baladins, l’enfant connaît de grands changements, tant sur le plan intellectuel que relationnel. Pour profiter de toutes ses découvertes, il a besoin d’acquérir la confiance indispensable à son épanouissement.

La première étape du parcours scout lui offre un temps pour prendre confiance en lui, en les autres et en le monde.

Grâce à ce que l’animateur met en place, le baladin prend plaisir à rencontrer, savoir, connaître, oser, essayer, y arriver et s’émerveiller.

La branche Baladins accueille les enfants de 6 à 8 ans. Comme le précise le règlement fédéral, cet âge doit être atteint au 31 décembre de l’année de l’inscription du baladin dans sa section.

Cette règle part du constat, issu de l’expérience de nombreux animateurs, qu’à cette période de sa vie, l’enfant connaît de si grands changements, tant sur le plan intellectuel que relationnel, que la différence d’âge entre 5 et 6 ans est particulièrement marquée. C’est aussi à ce moment que l’enfant rentre dans une phase de socialisation : il commence à s’intéresser aux autres enfants et à avoir besoin de vivre des choses avec eux. Le choix que nous avons fait pour déterminer les limites d’âge de la branche est notamment basé sur ce besoin.

Pour profiter de toutes ses découvertes, l’enfant a besoin d’acquérir la confiance indispensable à son épanouissement. La première étape du parcours scout lui offre un temps pour prendre confiance en lui, en les autres et en le monde.
Pour ce faire, l’animateur développe une animation basée sur les propositions pédagogiques construites selon les caractéristiques propres à son âge.

Oui mais… c’est vraiment embêtant ?

L’entrée dans le scoutisme est un moment important durant lequel les animateurs doivent se montrer attentifs au bien-être de chacun. Or, le risque est réel que l’enfant trop jeune se sente perdu dans une animation qui n’est pas construite pour lui. Et si, dans le meilleur des cas, les animateurs s’adaptent aux plus jeunes enfants du groupe pour qu’ils y trouvent leur place, ce sont alors les aînés qui s’ennuient.

Et si cet enfant est né en février ?

À travers la relation qui se crée entre l’animateur et lui, l’enfant va prendre confiance et pouvoir s’épanouir au sein du groupe. Cette relation se construit dès le début de l’année. Il n’est donc pas recommandé qu’un scout de cet âge rejoigne la ribambelle en cours d’année.

Bien sûr, dans des cas exceptionnels, un léger écart par rapport à cette règle peut être autorisé après discussion et argumentation du conseil d’unité. Il reste toutefois exclu d’accepter un enfant de 4 ans au sein d’une section Baladins.

Que vivre chez les Baladins ?

  • La légende des Baladins : le cadre imaginaire de la ribambelle

    Trois amis baladins, Gribou, Boulon et Pistache, vivent de grandes aventures. Ils ont des amis un peu spéciaux : Craquelin, un vieil artiste de cirque et Ana, une petite jument rigolote.

    Offre ce livre à tes baladins : il contient des histoires illustrées ainsi que des jeux et des pages à personnaliser.

  • Monsieur Loyal

    Monsieur Loyal est une activité proposée aux baladins afin qu’ils s’expriment sur les valeurs scoutes qu’ils vivent au quotidien à la ribambelle, et ce, avec leurs propres mots.

    Le baladin partage ses émotions en regard des relations qu’il ou elle vit, et découvre ce que les autres ressentent.

     

     

  • Coffre à trésors

    Le coffre à trésors, c’est une grosse boîte personnelle que le baladin décore à sa façon. Chacun y conserve précieusement toutes les petites choses auxquelles il tient.

  • Malle à friandises

    La constitution de la malle à friandises est une belle occasion pour les baladins et les
    baladines de vivre leurs premiers conseils.

    Le groupe imagine et décide ensemble de ce qu’il va y mettre et des consignes pour son utilisation.