Pour organiser le camp, il ne suffit pas d’avoir des idées et de les mettre les unes derrières les autres. Le programme du camp doit répondre à un équilibre sur toute la durée du camp et au cours de chacune des journées.

Un programme bien ficelé

Voici quelques critères de vérification pour assurer l’équilibre
  • Activités calmes et activités dynamiques sont alternées.
  • Les activités de découverte et d’appropriation des lieux ont lieu les premiers jours.
  • Des activités dynamiques ont lieu le troisième jour, souvent sujet au coup de cafard.
  • L’organisation des sorties ou les courses tiennent compte des week-ends et jours fériés.
  • Les jeux touchent globalement les différentes dimensions : domaines physique, spirituel, technique, social et affectif. Ils permettent à chacun d’être valorisé.
  • Les activités (et leur ordre) sont totalement différentes par rapport à l’an passé.
  • L’ensemble du camp correspond bien à la pointe éducative de la branche :
    • Baladins : prendre confiance
    • Louveteaux : vivre pleinement avec les autres
    • Éclaireurs : construire avec les autres
    • Pionniers : s’engager
  • Les occasions de bien se reposer sont suffisantes.
  • Les activités de fin de camp tiennent compte de la fatigue accumulée. Les risques  d’accidents augmentent sensiblement.
  • Le temps total d’activités est beaucoup plus important que le reste (2/3 – 1/3).
  • Il y a suffisamment de moments pour que les scouts se retrouvent entre eux ou seuls s’ils le désirent. 
  • Les temps de pause (propices à une sieste par exemple) ne sont toutefois pas trop longs.
  • Les activités commencent assez tôt dans la journée.
  • Le nombre d’heures de sommeil est suffisant aussi bien pour les scouts que pour les animateurs. Attention, en fonction de l’âge, les enfants ont besoin d’un certain nombre d’heures de sommeil.

Plus d'informations dans la rubrique Vie quotidienne.

A télécharger

1 document(s) dans cette liste