En savoir plus

Nous contacter

L'un des plus du scoutisme est l’utilisation de nombreux symboles. Ils permettent d’exprimer quelque chose qui n’est pas directement perceptible. Qu’ils soient partagés par les scouts du monde entier ou juste au niveau local, ces symboles aident chaque scout à grandir :

  • ils aident à se situer dans sa vie au sein de la section ;
  • ils permettent de se souvenir de ses découvertes ;
  • ils expriment l'appartenance au groupe ;
  • ils stimulent les découvertes ;
  • ils permettent l'ouverture sur soi-même, sur l’autre et sur ses différences ;
  • ils éveillent aux valeurs de la Loi…

Tour d'horizon de la symbolique scoute

Les éléments symboliques sont nombreux et variés dans l’univers scout. Ils sont l'un des sept principes fondamentaux de la méthode scoute.

Certains remontent aux origines du scoutisme : le terme "scout", le salut, le foulard, l’utilisation de devises. D’autres sont propres à une région ou un pays et d’autres encore sont particuliers à une unité, à une section ou à un moment donné. Les derniers sont liés à une tranche d’âge : ce sont de petits outils pédagogiques.

Les symboles scouts nous viennent de très loin et sont partagés par les scouts du monde entier. Ils nous relient à l’histoire, parce qu'ils sont partagés par des générations de scouts. Ils gardent aujourd’hui un sens profond.

Chaque branche possède son propre registre symbolique. Cependant, derrière des noms et des signes différents, ce sont bien souvent les mêmes procédés éducatifs qui sont mis en œuvre.

  • Le foulard est porté par les scouts du monde entier. Ils sont différents et indiquent généralement d’où l’on vient et à quel groupe on appartient. Il a été proposé par BP dès le début du mouvement scout.
  • L’emblème mondial indique notre participation à un Mouvement, à une fraternité sans frontière, réunissant plus de 30 millions de jeunes. L’élément principal est une fleur de lys.
    • La fleur de lys rappelle que les scouts doivent être aussi fiables et sûrs qu’une boussole, respectant les idéaux du scoutisme et montrant la voie aux autres.
    • Les trois pointes rappellent les trois valeurs.
    • Les deux étoiles représentent la vérité et la connaissance et leurs dix branches les dix articles de la Loi scoute.
    • Le motif central est entouré d’une corde nouée par un nœud plat, symbole de l’unité et de la fraternité du Mouvement dans le monde.
  • La Loi scoute est l’un des éléments fondateurs du scoutisme. Chaque association scoute a adapté le texte à sa propre réalité. Pourtant, si tu compares le texte d’origine à celui qui est proposé aujourd’hui chez nous, tu constateras que la forme a évolué, mais non le contenu, et que les valeurs véhiculées sont toujours les mêmes.
  • L’uniforme est la manifestation extérieure de vouloir vivre des choses ensemble. C’est un signe de fraternité dans un groupe.
  • La devise "Toujours prêt" vient du nom même de Baden-Powell. De ses initiales BP, il en fit sa devise "Be Prepared", autrement dit, sois prêt.
  • Le mot "scout" signifie éclaireur. Il peut symboliser l’aventure, l’audace, l’esprit observateur et attentif de celui qui part en éclaireur, qui ouvre la route à d’autres. Aujourd’hui, le mot scout est la dénomination commune à toutes personnes fréquentant le scoutisme, du baladin au pionnier.
  • Le salut a sa signification. Tous les scouts du monde entier se serrent la main gauche et lèvent la main droite dont le pouce couvre l’auriculaire plié alors que les trois autres doigts restent dressés. C’est à la fois un signe de reconnaissance et la réaffirmation de messages : 
    • La main donnée est celle du cœur, en souvenir de l’époque où Baden-Powell était salué par des chefs de tribus.
    • Les trois doigts levés rappellent les trois devoirs scouts.
    • Le pouce, soit "le fort" apportant protection à l’auriculaire, "le faible".

Pour les branches baladins et louveteaux, un cadre imaginaire est proposé aux sections pour soutenir la construction de la personnalité de chaque baladin et de chaque louveteau.

  • A la ribambelle
    Le cadre imaginaire de la ribambelle, c’est La légende des Baladins. Une série d’histoires qui racontent les petites aventures de la vie quotidienne de quelques héros : un vieil artiste original (Craquelin), une jument (Ana) et trois baladins (Gribou, Pistache et Boulon).
    En savoir plus sur le cadre imaginaire Baladins.

  • A la meute
    Le cadre du Livre de la jungle offre à la meute différentes ressources imaginaires pour atteindre son objectif d’apprentissage de la vie avec les autres. L’histoire de Mowgli, un petit d’homme élevé par les loups du clan de Seeonee, qui va découvrir la jungle, ses habitants, son clan et lui-même. Entouré d’amis, l’ours Baloo, la panthère Bagheera, il va devoir affronter des dangers et des ennemis tels que le tigre Shere Khan.
    En savoir plus sur le cadre imaginaire Louveteaux.

L’existence de ces cadres imaginaires ne signifie pas la mort des autres. De la ribambelle aux pionniers, une grande place est réservée aux martiens, aux cow-boys et autres mondes imaginaires qui vont permettre à tous de vivre des expériences riches et uniques.