En savoir plus

Nous contacter

Chez les scouts, on fait souvent des conseils. Ce sont des moments où le groupe se rassemble pour imaginer, décider, organiser ou évaluer… Les conseils se vivent en grand ou petit groupe : en section, en staff, en patrouille ou en sizaine.

  • tout sujet sur lequel le groupe doit se mettre d'accord
  • les différentes étapes d’un projet 
  • coordonner une équipe lors d’un grand jeu
  • évaluer une grande activité
  • imaginer et mettre en place les règles de vie commune
  • faire le point sur la gestion du local et la propreté

Les projets font partie de notre méthode scoute. Des baladins aux pionniers, de multiples occasions de vivre un projet se présentent aux scouts.
Chaque étape du projet peut être propice pour vivre un conseil.

Préparer un conseil

  • 1. Avant de commencer

    Choisis un endroit calme et confortable. Pense à disposer les gens de façon pratique. C’est mieux quand tout le monde se voit.

  • 2. L'amorce

    Il faut veiller à mettre tous les participants dans l’ambiance. En fonction du but du conseil, l’ambiance ne sera pas la même.

    • Lors d’un conseil d’imagination, au départ d’un projet  par exemple, il peut être utile de vivre un jeu de créativité pour débrider l’imagination.
      Découvre des idées de jeux ci-dessous.
    • Lors d'un conseil d'évaluation, après une grosse activité ou à la fin d'un projet, il sera plutôt utile de se rappeler tout ce qu'on a vécu pendant l'activité.
  • 3. Le point central du conseil

    Là aussi, on choisit une technique en fonction du type de conseil. S’il y a beaucoup d’informations, on peut utiliser un support visuel pour que chacun suive la discussion.

    • Quelques techniques pour améliorer la prise de parole : des petits cartons pour mettre par écrit une idée, une boite à suggestions…
    • Quelques techniques pour prendre des décisions : le consensus (en fusionnant deux propositions en une par ex.), l’élimination par des critères objectifs de faisabilité, le vote “à répartir” (chacun a un stock de voix comme par ex. 20 cl d’eau à verser dans 5 "bouteilles propositions")…

    Découvre d’autres techniques pour faire vivre ces conseils.

  • 4. La conclusion

    On termine le conseil en reformulant clairement ce qui a été décidé pour s'assurer que chacun soit sur la même longueur d'onde. Et on rappelle à chacun les engagements qu'il a pris.

Le rôle de l’animateur

Gérer un conseil n’est pas toujours évident. Quelques points auxquels il faut être attentif :

  • Recentrer la discussion sur le sujet de départ quand c’est nécessaire. 
  • Veiller à l’expression de chacun.
  • Prendre note de tout ce qui se dit pour synthétiser à la fin.Surveiller le temps et éviter les temps morts, sinon les participants en auront vite marre.
  • Décortiquer quelques propositions, relancer la réflexion, en reformulant ou précisant le sujet.
  • L'explication illogique
    On doit expliquer le moins scientifiquement possible comment fonctionne un objet ou une machine de la vie courante (un klaxon, un grille-pain, un ordinateur…).
  • L’achat du siècle
    Deux équipes s’affrontent : les vendeurs, qui cherchent à vanter les qualités merveilleuses d’un objet quelconque (lave-vaisselle, vélo, baignoire…) ; les concurrents, qui cherchent la faille à tout prix (mauvaise foi permise).
  • Qu’est-ce qui est…
    On reçoit deux adjectifs au hasard et il faut trouver un maximum de choses reprenant ces deux “qualités”. Exemple pour “volant” et “vert”  : une mongolfière pourrie, Superman qui est tombé dans la peinture etc. Idées d’adjectifs : rouge et volant, énorme et émouvant, gentil et rapide…