Le panorama met à l’honneur le pionnier ou la pionnière sur le départ en lui faisant revivre les meilleurs moments de sa vie scoute.

Pour réaliser un panorama
  • réaliser un montage photos ou vidéo ;
  • interviewer les anciens animateurs du pionnier ;
  • retrouver des productions de ses jeunes années comme une écaille du temps de la mue réalisée chez les louveteaux ;
  • organiser une balade avec des stands qui relatent le parcours scout du pionnier fêté ;
  • lui composer une chanson ;
  • lui écrire des petits mots et les glisser dans une enveloppe ;
  • réaliser des sketches le mettant en scène ;
  • organiser un jeu ;
  • remettre au pionnier partant un petit cadeau symbolisant un souvenir, un moment fort ou lui offrir un album avec des anecdotes, des photos, etc. retraçant son parcours scout ;
  • rédiger un poème, une BD, un journal télévisé qui retrace les épisodes saillants de la vie du pionnier fêté...
Pour animer le moment des panoramas
  • imaginer un accueil spécifique pour les pionniers fêtés avant de lancer la présentation des panoramas ;
  • prévoir un moment de réponse, de réaction pour celui qui est fêté ;
  • clôturer la présentation des sagas par un repas festif ;
  • prévoir un fil conducteur ou un présentateur pour éviter les blancs entre les différents panoramas.

La trace permet au pionnier ou à la pionnière en fin de parcours de laisser, dans le local ou ailleurs, une marque visible de son passage au poste.

Les manières de la réaliser sont multiples. Voici quelques exemples :
  • une poutre du local gravée ;
  • une empreinte de main sur le mur ;
  • une musique : compiler les chansons choisies par les pionniers sur le départ sur un seul et même support ;
  • une fresque, dont une partie est complétée chaque année par le(s) pionnier(s) sur le départ ;
  • un masque en plâtre du visage ;
  • une photo gag ;
  • un graffiti ;
  • une réalisation personnelle ;
  • une citation...