Le scoutisme est une rencontre entre des personnes, animateurs et scouts. Ensemble, ils vivent des découvertes, des aventures en petits groupes et l’éveil aux valeurs que l’on souhaite partager.

L'animation par branche

Notre fédération propose un parcours en quatre étapes, adapté à chaque stade d’évolution des scouts qui nous sont confiés.

Curieux de tout, l’enfant a besoin d’acquérir la confiance nécessaire à son épanouissement. L’animateur s’engage à mettre en place un cadre rassurant pour l’encourager à la découverte.

C’est l’âge des copains et de la nécessité de se sentir appartenir au groupe. L’animateur veille à l’intégration du louveteau en favorisant le développement de l’écoute, de l’affirmation de soi, du respect et de la coopération.

La volonté de prendre des responsabilités caractérise le besoin de reconnaissance de l’éclaireur. Grâce aux petits groupes, il a l’opportunité de développer un esprit de solidarité. La participation à la construction collective de projets lui laisse de l’espace pour apprendre à se débrouiller.

En cette période de recherche et de construction de ses idéaux personnels, le pionnier élargit son horizon. Il se découvre citoyen du monde et se forge des convictions. L’animateur fait en sorte que le jeune développe son plaisir et sa volonté de s’impliquer en affirmant ses choix.

La relation que l’animateur met en place est basée sur des qualités inégalables :

  • La confiance : Permettons les essais et les erreurs pour se construire, tout en garantissant la sécurité de chacun. 
  • L’attention à chacun : Chaque scout est unique. Le scoutisme fait le pari d’avoir une oreille attentive pour tous ces jeunes très différents les uns des autres et absolument originaux.
  • Les repères : Un enfant comme un adolescent a besoin de limites claires pour évoluer. L’adulte est le garant de la sécurité et des règles qui aident les scouts à se situer, se dépasser ou se retrouver.
  • Le sens : Chacun a le droit de comprendre le sens de nos décisions ou de nos actes, l’animateur s’y engage.
  • Le positif : L’estime de soi provient des réactions des autres à nos comportements. L’animateur scout veille donc à encourager chaque enfant pour l’aider à s’appuyer sur ses réussites et ses qualités.
  • L’authenticité : Les scouts ont besoin d’avoir face à eux des adultes sincères, faits de fragilités, de doutes et de certitudes.
  • La cohérence : Les actes sont en lien avec les paroles, dans un souci de justice.
  • Le respect des autres acteurs de l’éducation : La construction de la personnalité est le fruit de différentes influences que chacun se doit de respecter.