En savoir plus

Des idées d'activités

La nature, un lieu idéal pour l’action

La nature est riche de mille découvertes possibles... à condition que nous y emmenions nos scouts. Les emmener, mais pour y faire quoi au juste ? Facile... de l’action !

Article 6 de la Loi scoute

« Le scout découvre et respecte la nature. »

Un camp plus vert

Lorsque tu pars en week-end ou en camp avec les scouts, sois attentif à l’impact du camp sur l’environnement. C’est un défi de réduire son empreinte écologique !

Les fiches Vert le Camp rassemblent des conseils pour un camp plus vert.

Privilégier les transports en commun, organiser du co-voiturage, partager les véhicules avec une section proche, se coordonner en unité sur les dates et lieux de camps, organiser un camp 100% vélo (aller, sur place et retour) ou du moins, faire des “petites” courses en vélo, se faire livrer le pain, le lait ou les légumes par le commerçant du coin, s’il fait une tournée, faire ses courses aux alentours du camp…

Trier les déchets pour les collectes sélectives, Instaurer le tri dans chaque coin de patrouille, alimenter un compost avec les restes alimentaires, donner les restes alimentaires chez des voisins qui ont des animaux, privilégier l’usage de la gourde et des boites à tartines, récolter les piles usagées non rechargeables, choisir des produits non emballés, privilégier la récupération des emballages, favoriser les fruits et légumes en vrac, transporter les courses du camp dans des bacs en plastique, éviter ce qui n’est pas recyclable…

Analyser les étiquettes et s’informer sur la composition des aliments (OGM, additifs, colorants, etc.), consommer des produits frais, des fruits et des légumes de saison à chaque repas, y compris pour les collations, acheter une fois sur le camp des produits issus de l’agriculture biologique, fréquenter les marchés locaux, les fermes de proximité et les commerces du terroir, privilégier les circuits courts d’approvisionnement, orienter davantage son alimentation vers la consommation de légumes et les protéines végétales (lentilles, soja, etc.)...

Utiliser des piles rechargeables, utiliser des lampes de poche solaires ou à dynamo, mettre un couvercle sur les casseroles qu’on met sur le feu, éteindre les plaques de cuisson ou le four dès la fin de leur utilisation, éteindre les appareils électriques après utilisation, utiliser des douches solaires, privilégier la cuisson au gaz pour les grandes quantités, investir dans un panneau solaire...

Utiliser du bois issu de forêts gérées durablement (labels PEFC ou FSC), consulter le site www.pefc.be pour trouver près de ton endroit de camp un fournisseur de bois PEFC, prévoir des plans à l’échelle pour ne commander que la quantité nécessaire, utiliser des matériaux naturels ou de réemploi pour les tables à feu (palettes non consignées, tonneaux, pierres…), réutiliser, donner ou revendre son bois de construction à la fin du camp, privilégier la toilette corporelle avec une bassine (plutôt qu’un tuyau), récupérer l’eau de pluie via des bassins, des seaux, des tonneaux sous les gouttières pour les jeux d’eau, les lavages, le nettoyage des sols, se laver avec l’eau de la rivière (mais pas dans la rivière)...