Les unités scoutes, ce sont les groupes locaux qui font vivre le scoutisme dans un quartier ou dans un village.

Les unités scoutes accueillent les enfants dès 6 ans.
Le scoutisme leur propose un parcours de 12 ans : les scouts sont répartis en quatre tranches d'âge, appelées branches.  La plupart des unités comprennent des sections pour chaque branche :

  • Les baladins (6-8 ans) forment une ribambelle.
  • Les louveteaux (8-12 ans) forment une meute.
  • Les éclaireurs (12-16 ans) forment une troupe.
  • Les pionniers (16-18 ans) forment un poste.

Le mouvement scout prône la coéducation (filles et garçons ensemble).

Selon leur histoire, les unités scoutes sont organisées soit en coéducation, soit en sections unisexes pour certaines tranches d'âge.

Dès sa création, le mouvement scout se veut diversifié : lors de son premier camp sur l’île de Brownsea en 1907, Baden-Powell réunit 24 jeunes de tous les milieux sociaux.

Fidèles à cet esprit, Les Scouts souhaitent proposer à un maximum de jeunes, de s’épanouir au sein du mouvement. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, Les Scouts œuvrent à l’ouverture de leur public pour une plus grande diversité au sein des unités.

Le scoutisme est un droit pour tous, peu importe la culture, la nationalité, le handicap, la religion, l’origine, le régime alimentaire, etc.

En savoir plus sur l'ouverture.

Que vit-on chez Les Scouts ?

Grands jeux, veillées, aventures, actions de service... Des baladins aux pionniers, le programme dépendra de l'âge du groupe, de sa taille... et surtout des envies de chacun !
Voici un aperçu de quelques activités vécues chez Les Scouts.

  • La rentrée

    Un moment particulier à privilégier : le moment de l’accueil !

    Baladins, louveteaux, éclaireurs, pionniers, tout le monde fait connaissance, les nouveaux s’approprient les us et coutumes... Ensemble, on décide du fonctionnement de cette année qui démarre.

     

     

     

  • Des grands jeux

    Ils courent, se dépensent, s’organisent… ils réfléchissent, mènent l’enquête, collaborent. Où qu'ils se vivent, les grands jeux emmènent les jeunes dans des tas d'aventures.

     

     

     

     

     

  • Vente de calendriers scouts

    Pour renflouer ses caisses en début d’année, chaque section peut profiter de la vente d’un article, bien utile et bien scout : le calendrier ! Si la moitié des bénéfices permet à la fédération de porter les projets de soutien aux unités, de service aux membres et de formation des animateurs, l’autre moitié pourra directement être utilisée par l’unité, localement.

     

     

     

  • Un week-end

    Un premier moment de vie en groupe pendant quelques jours...

     

     

     

     

  • Des activités nature

    Y vivre et la découvrir pendant un atelier, une réunion, un camp... ces moments sont à privilégier. La nature est un lieu idéal pour l'action.

     

     

     

     

  • Petit groupe, grands moments

    A chaque âge, la place du petit groupe est importante : se sentir bien, se compléter, s’offrir un espace de vie, de jeu, de projets… et expérimenter les relations qui se construisent dans le groupe.

     

     

     

  • Une fête d'unité

    Un moment de fête pour l'unité, mais surtout un moment de rencontre entre les staffs et les parents. C'est le moment idéal pour découvrir, en tant que parents, la dynamique et les projets de chacun dans l'unité.

     

     

     

     

     

  • Des activités de sens...

    Le scoutisme se donne pour mission de contribuer au développement du scout dans toutes ses dimensions, y compris la dimension spirituelle.

     

     

     

     

  • ... et des rencontres autour de la Loi scoute

    M. Loyal chez les Baladins, le Message au Peuple Libre chez les Louveteaux, la Promesse chez les Eclaireurs et l'Engagement chez les Pionniers : dans chaque branche, un temps d'adhésion aux valeurs.

     

     

     

     

  • Vivre en mouvement

    Les Scouts, c’est un mouvement de 55 000 jeunes. Bénéficier de l’expérience des uns et des autres, mais aussi vivre des moments fun tous ensemble, entre jeunes du même âge, c’est inoubliable.

    Un exemple parmi d'autres:

    Les Brevets Eclaireurs
    En octobre et en mars, pendant un week-end, les éclaireurs de 15 ans et plus découvrent de nouvelles techniques.
    En savoir plus.

  • Une action de service

    Le scout s’engage… là où il vit. Les baladins sont allés cette année chanter dans un hôpital, les louveteaux ont participé à l’opération Arc-en-Ciel, les éclaireurs à une balade en joëlette et les pionniers animeront bientôt les enfants de l’école des devoirs de la commune... Autant de scoutmains utiles, suivis et conscients.

     

     

     

     

  • Des projets

    Ensemble, le groupe construit de A à Z son projet : imaginer, décider, organiser… évaluer et fêter ! Autant d’étapes où toute l’équipe prend part pour décorer son local, réaliser un numéro pour la fête d’unité, monter un journal de camp, organiser une journée sportive, vivre un week-end à la montagne…

     

     

     

  • Des ateliers

    Pour découvrir de nouvelles techniques, des ateliers pour tous : apprendre à reconnaître les insectes, à coder et décoder des messages, à entretenir son vélo, à faire des pizzas, à s’orienter avec une carte… dans autant de domaines qu’il y a de goûts dans la nature !

     

     

     

  • Dans l'eau

    ‘‘Tiens, nos jeunes, de quoi ont-ils envie ? Une journée à la mer ? Une sortie à la piscine ? Une expo sur les rapaces ?’’ L'important c'est de tenir compte de leurs envies !

     

     

     

  • Dans la ville

    Quel que soit le lieu, chaque étape du jeu se voudra tantôt active, tantôt calme, plutôt sportive ou intellectuelle, en groupe, en patrouille… Avec un projet pédagogique dans la tête, les animateurs misent sur la diversité !

     

     

     

  • Dans les bois

    Petits et grand jeux emmènent chacun dans l’aventure : des chevaliers qui vont rencontrer des dragons, des personnages de BD qui ont besoin de la troupe pour retrouver Largo Winch, des agents secrets qui…

     

     

     

     

     

  • Le départ en camp

    ... et le programme continue !

     

     

     

     

Les adultes entre 18 et 30 ans qui ne sont pas ou plus animateurs ont la possibilité de s’engager dans un grand projet de service. Ils deviennent alors routiers.