Quelles aides une unité ou une section peut-elle obtenir pour organiser ses activités ?

  • Subsides octroyés aux mouvements de jeunesse
    Adresse-toi à l’échevin de la Jeunesse de ta commune ou au bourgmestre.
    Des aides peuvent être octroyées soit pour un projet précis, soit de manière récurrente pour le projet de l’unité (par exemple : remboursement des formations).

    Un conseil : s’il y a différents mouvements de jeunesse dans la commune, prenez contact ensemble avec les autorités communales !
  • Subsides Centre de vacances via l’ONE
    Si ton staff est suffisamment breveté (comme décrit dans le décret Centres de vacances), la section reçoit environ 1,25 € par enfant de moins de 15 ans par jour de camp.
    Par exemple, si tu organises un camp de 10 jours avec 20 louveteaux, ta section pourra bénéficier de 10x20x1,25 = 250 €.
    Ce montant sera même augmenté selon le nombre d’animateurs brevetés, si ta section accueille des enfants avec un handicap, selon l’équipement de l’infrastructure, si au moins 30% de jeunes sont issus de milieux défavorisés ou si le camp est organisé en Wallonie.
    Plus d'informations sur les subsides ou sur www.one.be

  • Subsides de sécurisation des locaux
    La Communauté française propose depuis 2008 une aide financière pour sécuriser ton local (bourses de 5000 €). Cette sécurisation concerne principalement (et par ordre de priorité) la sécurité incendie, la sécurité intérieure du local et la sécurisation des abords.

  • Subsides pour les projets jeunes
    La fédération Wallonie-Bruxelles octroie des bourses (de 1000 à 6500 €) aux projets développés par des jeunes, pour les encourager à participer à la vie collective, la culture, l’engagement citoyen...
    Les modalités à remplir et le niveau de la bourse octroyé varient selon le type de projet. Ce soutien ne concerne pas les activités normales de l’unité mais les initiatives nouvelles et ponctuelles.
    Adresse-toi au 21 pour savoir comment rentrer ton dossier et dans quelle catégorie.
    Informations sur www.servicejeunesse.cfwb.be
  • Subsides pour l’achat de produits wallons via l’Apaq-W

En achetant des produits du terroir wallon au camp, tu peux recevoir deux aides cumulables :

  • Remboursement de 5€ par participant (montant maximal de 400€/camp) pour l’achat de produits issus de l’agriculture wallonne (pain, viande, fromage, produits laitiers, légumes, fruits, œufs...).
  • Remboursement de 5€ par participant (montant maximal de 400€/camp) pour l’achat de viande 100% bovine issue de l’agriculture wallonne.

Toutes les informations sur cette page .
Formulaire à compléter avant le début du camp.

  • Subsides pour les camps en Région wallonne

Si ta section bénéficie des subsides Centres de vacances via l'ONE et que ton camp est organisé en Région wallonne, ta section peut obtenir un complément d'environ 0,66 € par jeune de moins de 15 ans par jour.
Par exemple, si tu organises un camp de 10 jours avec 20 louveteaux, la section pourra bénéficier de 10x20x0,66 = 132 €.
Pour bénéficier de ce subside, il faut suivre la procédure de l'ONE et organiser ton camp en Wallonie.

  • Communauté germanophone
    Les unités présentes sur le territoire germanophone bénéficient d’un soutien également. Informations auprès du Conseil de la Jeunesse germanophone.
  • Province, ministère...
    Certains projets particuliers peuvent parfois être soutenus par une province, un ministère, fédéral, communautaire ou régional (par exemple une sensibilisation au recyclage soutenue par le secrétaire d’état au développement durable).
    Lorsque ces possibilités s’ouvrent, la fédération en fait le relais dans les diverses revues (Sachem, Ça se discoute, site web…). 
  • Fonds privés/d’entreprises
    De nombreux fonds liés à des personnalités ou à des entreprises offrent un soutien à des projets, souvent lorsqu'ils se rattachent à un idéal social, éducatif ou environnemental.
    Parmi les grandes fondations, citons la fondation roi Baudouin, la fondation Future Smile, le fonds Reado, la fondation Paul, Suzanne, Renée Lippens, etc.

  • Sponsors
    Les Scouts... Quelle cible de communication alléchante pour les entreprises !
    Dans ses partenariats, la fédération a tenu à ne jamais utiliser le capital sympathie du mouvement, à vendre un peu de son image ou en faire profiter des entreprises en tant que tel.
    Toutefois, les partenariats choisis (Europcar, Ethias…) ont été négociés avec l’objectif de rendre un service meilleur aux membres. Les partenaires se rejoignent sur un certain nombre de valeurs et la promotion du partenariat ne se fait que de manière limitée, auprès des animateurs (qui décident pour la section) et non auprès des membres.
    Les choix que ferait une unité doivent aussi aller dans ce sens : préserver le scoutisme (espace non lucratif) et soutenir au mieux ses membres.