Nous contacter

En principe, les parents doivent prendre les décisions de manière mutuelle, quelles que soient leur situation (en couple, mariés, séparés ou divorcés). Mais il n’est bien entendu pas question que les parents se consultent pour toutes les décisions. Il existe une présomption de consentements mutuels lorsqu’un parent prend une décision. Il ne t’incombe donc pas de vérifier si le scout qui part en camp a bien reçu l’autorisation de ses deux parents.

Les décisions de la vie de tous les jours (régime alimentaire, vêtements, etc.) peuvent évidemment se prendre individuellement par chacun des parents. Les décisions ayant un impact important sur l’enfant et son avenir doivent, elles, être prises par les deux parents.

Néanmoins, le principe reste qu’une tierce personne a tout à fait le droit de penser que la décision d’un des parents découle d’une décision mutuelle. Un parent réfractaire à la décision de l’autre ne pourrait engager ta responsabilité (civile ou pénale) devant un tribunal parce que tu as accepté que l’enfant parte au camp, pour autant que tu ne saches pas qu’il n’a pas marqué son accord à cette décision.

Si tu as connaissance d’un désaccord, agis avec calme et prudence, privilégie la discussion et contacte les deux parents.

Si le problème devait dégénérer en conflit, seul le tribunal de la jeunesse peut décider de ce qui est mieux pour l’enfant. Tu n’as donc pas à te placer en tant qu’arbitre du conflit.

  • La première chose à faire est de le réinscrire dans Desk. En effet, s’il participe aux activités, il doit être assuré. L’inscription dans Desk lui permet de fi gurer sur la liste à fournir à Ethias si un accident devait lui arriver et d’être couvert par l’assurance des Scouts.
  • Il doit ensuite s’acquitter de sa cotisation entière vis-à-vis de la fédération. C’est bien l’unité qui est responsable des cotisations à payer à la fédération.

Si le scout et ses parents ne sont pas en mesure de payer tout ou partie de la cotisation, tu peux faire intervenir la solidarité de l’unité. Attention : toute demande de cotisation de solidarité est à rentrer avant le 15 décembre. Penses-y pour l’année prochaine.