En conseil d'unité, énumérez vos contraintes et définissez les critères de recherche de votre local.

La recherche

  • taille des groupes
  • jours de réunion
  • nombre de sections
  • budget
  • accessibilité pour un scout en situation de handicap
  • prix de location
  • montant des charges
  • respect des normes de sécurité ou possibilité de mise en conformité
  • location ou prêt bénéficiant d’un contrat
  • superficie
  • localisation
  • toilettes accessibles
  • point d’eau
  • espace de rangement pour le matériel
  • accessibilité au local (chemin carrossable)
  • relations avec le voisinage
  • espaces de jeux
  • parking sécurisé pour les parents
  • local partagé
  • planning du local partagé
  • et tout ce que vous estimez nécessaire !

La demande

Toutes les pistes sont bonnes à exploiter :

  • transmettre un message aux parents
  • passer une petite annonce
  • en parler autour de soi
  • mettre une affiche chez le boulanger du quartier
  • rencontrer l’échevin de la Jeunesse
  • se tourner vers les clubs de sport
  • se renseigner auprès de la paroisse
  • contacter d’autres associations (club de belote, club de spéléologie…) etc.
Pour les unités occupant des locaux d’une paroisse

La Fédération a tissé un cadre de partenariat avec les paroisses. Il peut prendre l'une de ces quatre formes :

  • L’unité est pleinement inscrite dans la dynamique de la paroisse.
  • L’unité demande à la paroisse de nourrir son identité chrétienne.
  • L’unité reste indépendante de la paroisse mais demande un partenariat pour les jeunes qui adhèrent aux valeurs chrétiennes.
  • L’unité et la paroisse n’ont plus de liens mais se rendent des services mutuels.

Ce n’est que dans le cadre de ce partenariat que s’inscrit l’occupation d’un local, assorti  d’un contrat.

Le propriétaire du local ne connaît pas nécessairement le scoutisme.

Une présentation simple, dans laquelle tu mets en avant notre ambition éducative, l’unité que tu représentes, son historique et ses projets peuvent motiver un propriétaire à prêter ou louer son local.

Un animateur peut également mettre en avant son engagement et son bénévolat ainsi que son envie de transmettre les valeurs scoutes aux plus jeunes.

En plus des critères définis au départ, pose quelques questions lors de la visite des lieux et prends note des réponses pour en parler en conseil d’unité. Tu peux également te munir d’un appareil photo ou d’une caméra.

Voici une fiche de visite récapitulant les critères de recherche et les questions à poser au propriétaire.

D'autres pistes

Les collaborations sont une bonne piste à explorer.

Vous partagez le loyer et vous représentez un groupe important dont la commune doit tenir compte. En cas de nécessité, vous représentez une force de négociation
non négligeable par rapport au local.

Différentes méthodes de recherche sont possibles :

  • soit tu trouves un local déjà occupé et qui cherche un colocataire,
  • soit tu t’associes avec d’autres pour chercher un local que vous pourriez partager.
Si le conseil d’unité opte pour un local partagé, il est indispensable de :
  • se rencontrer ;
  • établir un planning d’occupation des locaux ;
  • créer une charte d’utilisation et d’entretien des locaux ;
  • entretenir des liens avec les autres occupants ;
  • respecter le matériel des autres et s’assurer que le vôtre le sera également ;
  • lire le contrat de location ;
  • définir les charges de chacun en fonction du temps d’occupation des locaux ;
  • se renseigner sur les relations avec le voisinage.

L’unité a réussi à mettre suffisamment d'argent de côté et ne souhaite plus dépendre du bon vouloir d’un propriétaire ? Un beau petit local est mis en vente dans la localité ? Il est temps d'acheter ! 

ASBL d'unité

Une unité scoute est une association de fait dépourvue d’existence juridique. Or pour être propriétaire, il faut une personnalité juridique. C’est pourquoi dans ce cas, il est nécessaire de créer une ASBL d’unité, qui a un statut juridique et peut donc être propriétaire.

En dehors du cas spécifique de l’acquisition d’un local par l’unité, il n’est pas utile pour une unité de se constituer en ASBL.

Si l’idée de construire son propre local est tentant, ne te lance pas non plus dans un projet dont l’unité ne pourrait pas assumer le budget, au risque de n’être plus qu’un groupe de recherche de fonds.

L’unité a trouvé un terrain et souhaite y construire un local ?

Deux possibilités :

  • Le terrain appartient à l’unité (via une ASBL de gestion) : l’unité est propriétaire du local qu’elle aura construit.
  • Le terrain appartient à un propriétaire privé : il faut conclure un contrat de longue durée (bail emphytéotique ou contrat de superficie). Dans ce cas, la constitution d’une ASBL d’unité n’est pas nécessaire.

ASBL d'unité ?

La constitution d’une ASBL est nécessaire quand une unité devient propriétaire d’un bien immobilier.
L’ASBL sert d’outil à la gestion du local acheté par l’unité. La gestion de l’animation de l’unité reste du domaine du conseil d’unité.

À part quelques tracasseries administratives et peut-être quelques personnes extérieures supplémentaires, il n’y a pas de différence entre l’unité et l’ASBL.
L’ASBL est simplement l’expression juridique de l’unité.