Les Scouts ont défini deux types de priorités :

  1. Les priorités à long terme : c'est la Destination 2028.
  2. Les priorités à moyen terme : c'est le contrat d'animation fédérale.

« En 2028, le scoutisme sera un mouvement crédible qui s’enrichit des diversités sociale et spirituelle. Son impact éducatif et son action de services seront reconnus. Chaque jeune sera fier d’appartenir à une fraternité mondiale. Les animateurs, conscients et formés à leur rôle, proposeront une animation scoute actuelle et engagée. »

Ce texte, c’est la Destination 2028 imaginée par un groupe de travail composé d’animateurs, d’animateurs d’unité et de cadres fédéraux. Il a pour objectif d’établir les priorités stratégiques à long terme du mouvement.

2028, ça peut sembler loin comme destination, mais un processus de révision sera prévu régulièrement pour s’assurer que le contenu est toujours au goût du jour.

Le texte, qui est accompagné de six priorités stratégiques, a été ratifié en assemblée fédérale le 12 mars 2016, lors de Scoutopia.

Les six priorités stratégiques

Chaque bénévole est conscient de son rôle éducatif et du sens de son engagement. La structure fédérale propose des formations adaptées avec les ressources humaines suffisantes et les moyens matériels adéquats. Grâce à la formation et à l’accompagnement des bénévoles, la durée moyenne d’engagement a augmenté. Les animateurs sont les acteurs principaux des décisions du mouvement. Les parents sont des partenaires pour les conseils d’unité.

Pour renforcer la qualité de leur animation, les animateurs s’investissent dans un parcours de formation. L’animation scoute met le jeune au centre des décisions qui concernent sa section pour l’aider à exercer son rôle de citoyen. Il développe son estime de soi et des autres. Tous les animateurs établissent à tout moment une relation de bientraitance avec leurs scouts. Les branches ados amènent un plus grand nombre de jeunes au terme de leur parcours scout. Les pionniers vivent véritablement le scoutisme.

Le mouvement est accessible à chacun, quelles que soient ses origines et ses convictions, et reflète la diversité de la société. Il crée des unités là où le besoin s’en fait sentir. Partant de valeurs communes, l’animation est respectueuse des convictions religieuses et philosophiques de chacun. La dimension spirituelle est présente dans l’animation de chaque section.

Chaque scout se sent partie intégrante du mouvement. Les scouts cultivent ce sentiment grâce à des évènements fédéraux récurrents dans lesquels ils se rencontrent. Les scouts, les animateurs et les cadres vivent une relation de proximité et de dialogue. La fédération développe des partenariats forts avec les autres associations scoutes et guides en Belgique et dans le monde. Dans le mouvement, les décisions sont transparentes et démocratiques.

La société bénéficie des nombreuses actions de service organisées par les unités. Le mouvement établit des partenariats avec des acteurs sociétaux dans l’optique de créer un monde meilleur.

La société reconnait le rôle éducatif du mouvement et le perçoit comme une organisation de jeunesse crédible, ouverte sur le monde, notamment grâce à une communication active et moderne. Le scoutisme évolue avec son temps et remet régulièrement ses pratiques en question, tant au niveau local que fédéral. Chaque scout est fier de son appartenance au mouvement.

C'est l'ensemble des priorités portées par la fédération. Le contrat d'animation fédérale est piloté par le ou la président-e fédéral-e, élu-e par l'assemblée fédérale tous les trois ans.

Télécharger le contrat d'animation fédérale 2016-2019

3 document(s) dans cette liste