L’ASBL Les Scouts est reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles comme mouvement de jeunesse, tout comme le sont la Fédération Nationale des Patros, les Scouts et Guides pluralistes, les Guides catholiques de Belgique et les Faucons rouges.

Par et pour les jeunes

Les mouvements de jeunesse centrent leurs activités sur le "vivre ensemble" et sur des activités collectives conçues par et pour les jeunes.

Ils centrent leurs pratiques sur la construction d'attitudes, de savoirs et de compétences par l'action, la vie quotidienne avec les pairs, la mise en œuvre d'un projet pédagogique permanent d'animation.

Il s’agit des "mouvements dits foulards" (scouts, guides, patros,…). Un mouvement de jeunesse doit assurer la participation d’au moins 1 500 membres régulièrement inscrits sur la base d’un engagement volontaire au sein d’au moins trente-cinq sections réparties dans trois zones d’action. Y adhèrent les membres dont le parcours s’inscrit dans la durée et la régularité.

Les cinq mouvements de jeunesse francophones font eux-mêmes partie des organisations de jeunesse. En tout, ce sont une petite centaine d’organisations qui sont reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles (liste disponible ici).

Collaboration

Les mouvements de jeunesse travaillent régulièrement ensemble sur différents sujets :

  • Au niveau local, les unités se retrouvent parfois dans l’organisation d’événements de visibilité au sein d’une commune ou d’un quartier.
  • Un contact commun avec les politiques ou l’administration est régulièrement mis en place, afin d’obtenir des aides, par exemple les demandes de transport de matériel en vue des camps.
  • Les fédérations travaillent également en partenariat sur des problématiques communes telles que Well Camp, les subside de l’APAQ-W